Quelle est la bonne hauteur de guidon sur un vélo ?

Publié le : 10 février 20237 mins de lecture

Lorsqu’il s’agit d’adapter un vélo aux besoins du cycliste, on a tendance à se focaliser sur la hauteur de la selle, mais la hauteur du guidon n’a pas la même importance. Cependant, les positions de la selle et du guidon doivent être adaptées à la position de conduite du cycliste.

Le réglage de la hauteur de la selle est donc tout aussi important que celui du guidon du vélo. Les deux sont deux des trois points de contact que le cycliste a avec le vélo et trouver la bonne position pour les deux vous permettra de rouler confortablement, d’éviter les douleurs musculaires ou les blessures et d’augmenter les performances.

La seule différence entre le réglage de la selle et celui du guidon est que ce dernier peut être modifié en fonction de diverses variables : la taille du cycliste, le type de vélo (route ou VTT), le terrain (plat ou accidenté) ou la position vous voulez assumer en pédalant (confortable, d’attaque ou aérodynamique). Pour cette raison, il convient de préciser dès le départ qu’il n’existe pas de hauteur de guidon idéale ou standardisée.

En règle générale, le guidon doit être positionné entre 2 cm et 5 cm plus bas que le centre de la selle.

Cependant, surtout si vous débutez dans le cyclisme, il existe une formule largement acceptée par la plupart des experts en biomécanique pour vous donner une hauteur de guidon approximative. C’est très simple et peut servir de point de départ pour apporter des modifications en fonction de vos goûts, de votre physique et de l’utilisation que vous faites de votre vélo.

Formule de base pour calculer la hauteur du guidon

Cette règle empirique est essentiellement basée sur le placement du guidon à quelques centimètres seulement sous la hauteur de la selle. Cependant, on peut les éloigner, les rapprocher, ou les égaliser, selon la position que l’on veut adopter sur le vélo.

Ainsi, si nous voulons rouler dans une position confortable et équilibrée où nous avons un bon contrôle dans les descentes et du confort dans les côtes ou les plats, la hauteur du guidon doit être entre 2 cm et 5 cm plus basse que la hauteur de la selle.

Comment trouver cette mesure ? Si vous avez déjà réglé la selle à la hauteur idéale, mesurez la hauteur entre le centre de la selle et le sol avec un mètre ruban et avec le vélo bien droit sur le sol. Ensuite, mesurez la hauteur entre le haut du tube supérieur (pour les vélos de route) ou le haut de la potence (pour les VTT) et le sol. Cela vous donnera les deux hauteurs et vous pourrez procéder au réglage.

Par exemple, si la hauteur du siège au sol est de 112 cm et la hauteur du guidon au sol est de 105 cm, la hauteur correcte du guidon serait de 110 cm. Cela s’applique à un homme adulte mesurant entre 1,60 m et 1,80 m. Si vous êtes plus grand, le guidon doit être 5 à 8 cm plus bas que la selle. A l’inverse, si vous êtes plus petit, le guidon doit être aligné avec la selle voire réglé 1 ou 2 cm plus haut.

Hauteur du guidon sur un vélo de route

Ainsi, en prenant cette formule de base comme référence, vous pouvez faire varier la hauteur du guidon en fonction de la position de pédalage dans laquelle vous vous sentez le plus à l’aise ou celle où vous obtenez les meilleures performances. De plus, chaque mode ou type de vélo a ses propres particularités.

Si vous êtes un cycliste qui aime rouler serré sur le vélo et rouler de la manière la plus aérodynamique possible, vous devrez abaisser le guidon et le positionner à au moins 8 cm sous le centre de la selle.

La British Cycling Federation recommande de mesurer avec un grand niveau à bulle (plus d’un mètre). Posez le niveau à bulle sur la selle et l’autre extrémité sur votre poing fermé vertical qui vous appuiera sur l’attache centrale du guidon. Le niveau doit être complètement droit (vérifiez la position de la bulle), car le poing fermé vertical d’un adulte moyen mesure 8 cm.

Si ce n’est pas le cas, vous devrez monter ou descendre le guidon pour trouver la bonne position aéro. En revanche, si vous êtes un gran-fondo ou un cycliste de longue distance, la hauteur du guidon doit être plus proche de la hauteur de la selle, avec un maximum de 2cm de moins, selon les recommandations de British Cycling.

En revanche, lors de l’ascension de collines ou de cols, la différence augmentera jusqu’à 5 cm, favorisant une posture moins droite que la précédente et favorisant une position d’attaque.

Hauteur du guidon sur un VTT

Comme pour le VTT, il existe une hauteur de guidon recommandée pour chaque modalité : Cross Country, Enduro, Descente… Dans le premier cas, l’objectif principal est d’avoir une posture d’attaque, donc la recommandation est que le guidon soit entre 2 et 5 cm sous la selle.

Cependant, dans les disciplines plus dynamiques, telles que l’enduro ou la descente, où une utilisation plus intense du guidon est requise, la majeure partie du poids du cycliste ne doit pas tomber sur le guidon, car cela pourrait compromettre la maniabilité du vélo. Au lieu de cela, le poids doit se balancer vers l’arrière, de sorte que le guidon doit être à la même hauteur que la selle ou très près de celle-ci.

Pour que le pédalage en montée et à plat ne soit pas compromis par ce réglage, notamment en Enduro, il est conseillé de monter une tige de selle télescopique. Cela vous permet d’abaisser ou d’augmenter la hauteur de la selle instantanément en appuyant sur un bouton, à la fois pour descendre et pour pédaler confortablement.

Raccourcis pour le réglage : entretoises et fixations réversibles

Tout le monde ne sait pas qu’il est possible d’accélérer le réglage de la hauteur du guidon en repositionnant les entretoises d’origine sur le tube de fourche, que ce soit sur un vélo de route ou un VTT.

Leur présence dans l’équipement standard du vélo n’est pas un hasard. Trois entretoises sont normalement installées, bien qu’il puisse y en avoir deux ou quatre. En changeant leur position on peut rapidement adapter la hauteur du guidon à la posture souhaitée : aéro ou racing si on met toutes les entretoises au dessus de la potence ; intermédiaire, avec le même nombre d’entretoises au-dessus et au-dessous ; détendue, la position la plus confortable, avec toutes les entretoises sous la potence.

Une autre astuce pour changer rapidement la hauteur du guidon sans avoir à faire trop de réglages fins avec un mètre ruban ou un niveau à bulle est de changer l’angle de la potence, si la potence est réversible. Autrement dit, s’il est installé avec une pente ascendante (angle positif), vous pouvez le tourner et l’installer avec une pente descendante (angle négatif). Ce simple changement abaissera la hauteur du guidon pour une position de conduite plus confortable.

Quelle est la bonne pression pour vos pneus de vélo ?
Comment bien nettoyer son vélo ?

Plan du site